Éditions Didier, 2020
Compréhension des écrits
B1
adultes

Comparer des explorations

(11 points)

Perdre le Nord…

Blog d'une lilloise

atelier_b1_mn_e110

------------------------------Dernier article publié------------------------------

Salut !

Je sais… Certains se disent « c'est qui elle déjà…?! ». Je suis sûre que votre mémoire n'est pas aussi vieille que mon arrière-grand-père (qui aurait 123 ans !).

Petit récap' :

Après avoir retrouvé le journal de mon arrière-grand-père (je passe les détails), j'ai décidé d'aller sur ses traces à Zermatt (« Zermatt ? Connais pas… »), là où il a fait l'ascension du Mont Cervin en 1928, à 31 ans.

J'avais déjà entendu parler de cet exploit dans ma famille, mais lire le journal de cette légende familiale m'a donné envie de comparer : une ascension en 2020 VS celle de mon arrière-grand-père en 1928.

Après des mois de préparation, je suis partie direction la Suisse ! Prête et décidée à grimper ce mont qui culmine à 4 478m d'altitude. La hauteur, elle, n'a pas changé depuis mon arrière-grand-père !

En 1928, il n'y avait pas de téléphérique. Aujourd'hui c'est du pareil au même ! Seule la marche amène au sommet !

Une des grandes différences, c'est la durée de l'ascension. Mon arrière-grand-père raconte qu'il a mis huit jours, contre seulement deux pour moi.

Il faut dire que les choses ont changé. En 1928, il a fait l'ascension avec d'autres alpinistes, sans guide. Même s'il était expérimenté, il a décrit des conditions extrêmes (tempêtes de neige, chemins difficiles). Maintenant, avoir un(e) guide est obligatoire, il y a eu trop d'accidents. J'ai lu que plus de 600 personnes étaient mortes sur le Cervin depuis 1865… En plus, il y a des aménagements qui n'existaient pas avant.

Autre grande différence, les touristes. Autrefois, c'était moins attractif. Il y a de plus en plus de touristes et donc le prix des guides est très élevé (1700 € pour moi !).

Ma conclusion ?

Tout le monde peut se mettre au défi, il faut juste trouver sa force. La mienne était de marcher sur les traces du passé.

Lilloise Voyageuse

  1. 1. Remettez les étapes du voyage de la bloggeuse dans l'ordre chronologique.

     Entendre parler des exploits de son arrière-grand-père.Trouver le journal de son arrière-grand-père.Préparer son voyage.Engager un guide.Faire l'ascension en deux jours.Raconter son expérience sur le blog.

    1.

    2.

    3.

    4.

    5.

    6.

  2. 2. Lisez le texte et répondez aux questions.

    a. Quel est l'objectif de son voyage ?

    • Faire l'ascension du plus haut sommet de Suisse.
    • Utiliser le nouveau téléphérique pour aller sur le mont Cervin.
    • Aller sur les traces de son arrière-grand-père et comparer leurs ascensions.
  3. b. « Zermatt » est…

    • atelier_b1_mn_e110-a Le prénom de l'arrière-grand-père de la bloggeuse.
    • atelier_b1_mn_e110-b Le nom de la station de ski.
    • atelier_b1_mn_e110-c Le nom du mont culminant à 4 478 mètres.
  4. c. Quelles sont les deux grandes différences constatées par la bloggeuse, entre son ascension en 2020 et celle de son arrière-grand-père en 1928 ?

    • La durée de l'ascension et la présence des touristes.
    • Les conditions extrêmes de l'ascension et le nombre de morts.
    • Le prix des guides et l'aménagement des chemins.
  5. d. En 1928, c'était pareil qu'en 2020, avoir un guide était obligatoire pour faire l'ascension.

    • Vrai
    • Faux
    • On ne sait pas.
  6. e. Dans quoi a-t-elle puisé sa force pour réussir son ascension du mont Cervin ?

    • Elle voulait se dépasser physiquement.
    • Elle ne voulait pas avoir dépensé 1 700 euros pour le guide pour rien.
    • Elle voulait revivre ce que son arrière-grand-père avait vécu.