Éditions Didier, 2020
Compréhension des écrits
B1
adultes

Parler de ses origines – Parler de ses racines

(11 points)

1. Lisez le texte, puis remettez les étapes de la vie de Christian dans l'ordre.

ZOOM SUR…

Christian Adrian, « joker » Angevin

Christian, soixante-douze ans cette année, a décidé d'être avec son épouse Anne, l'un des « jokers » de SOS Migrants à Angers. Un joker, c'est une personne qui propose un hébergement d'urgence. Certes, il y a des centres d'hébergement d'urgence dans la ville, mais lorsqu'ils sont complets, et cela peut souvent arriver, le dernier recours est d'appeler les Jokers. Des citoyens lambda qui accueilleront pour une nuit, deux nuits ou plus, une personne qui n'a pas de logement et qui est parfois en quête d'une nouvelle identité. C'est pourquoi Christian a décidé d'être joker.

Christian, qu'est-ce qui vous a poussé à prendre cette décision ?

C'est une décision que j'ai prise avec mon épouse. Nous venons tous les deux d'Alsace. Nous y avons vécu presque toute notre vie, avant que ma femme ne trouve un travail ici à Angers, il y a quinze ans. Comme vous le savez, l'Alsace est une région qui a bien trop souvent été sujet de disputes entre la France et l'Allemagne. Je suis né en 1948. C'était l'après-guerre. L'Alsace, à ce moment-là, était française. Toutefois, dans l'esprit des habitants, c'était et c'est encore aujourd'hui « Franco-Allemand-Alsacien ». C'est une région très indépendante. Et j'ai donc vécu toute ma vie en me demandant si j'étais plutôt français, plutôt alsacien, voire allemand !

Vous parliez quelle(s) langue(s) ?

À la maison, nous parlions alsacien et allemand, alors qu'à l'école, évidemment, c'était le français. Alors vous pouvez comprendre qu'au niveau de l'identité, ce n'était pas très facile ! J'ai toujours cherché mes racines… Étaient-elles allemandes ? françaises ?

Et aujourd'hui ?

Maintenant, je me considère comme de culture mixte. Je ne suis pas citoyen français, allemand, alsacien ni même angevin ! J'ai pris du recul. J'ai laissé tomber les étiquettes. Je me vois maintenant comme un citoyen du monde. Et c'est pour cela que je veux aider mes concitoyens. Je veux les aider à trouver leur voie, leur identité. Et il faut commencer les choses petit à petit. Alors, je commence par leur proposer un logement !

  1.  Il était en Alsace au moment de l'après-guerre.Il se questionnait constamment sur son identité.Il a déménagé à Angers.Il a pris de la hauteur et a découvert sa propre identité.Il est devenu joker.
    1. 2. 3. 4. 5.
  2. 2. Lisez le texte, puis cochez les phrases correctes.

    • Au moment où Christian est né, l'Alsace était encore Allemande.
    • Il a décidé d'être joker pour aider les gens comme lui, qui cherchent leur identité entre Alsace, Allemagne et France.
    • Il a décidé d'être joker pour aider les personnes qui n'ont pas d'abri et qui sont en quête d'identité en arrivant en France.
    • Il s'est souvent demandé quelles étaient ses racines.
    • Finalement, il pense être citoyen français, alsacien, allemand et angevin.
    • Finalement, il pense ne pas être citoyen français, alsacien, allemand ni angevin.
    • Il se considère comme citoyen du monde.
    • Il ne se considère pas comme citoyen du monde.
    • Être joker, c'est proposer un lieu pour dormir pour une ou quelques nuits en dépannage.
    • La femme de Christian est d'origine alsacienne.