Éditions Didier, 2021
Compréhension de l'oral
B2
adultes

Réparer des injustices

1. Écoutez. Choisissez la bonne réponse.

0:00 / 0:00
  1. a. Quel est l'objectif de l'application présentée dans le document ?

    • Comparer le temps de parole des femmes et des hommes sur Internet.
    • Permettre aux femmes de mieux se faire entendre sur les réseaux sociaux.
    • Compter le nombre de fois où une femme se fait couper la parole par un homme.
  2. b. L'application a été créée :

    • suite à un événement politique.
    • grâce à une campagne de publicité.
    • par une association qui défend les femmes.
  3. c. Les données recueillies par l'application :

    • sont accessibles à tous.
    • sont tout de suite effacées.
    • sont transmises à des organismes.
  4. d. À la télévision, les femmes occupent un peu moins :

    • de la moitié du temps d'antenne.
    • du tiers du temps d'antenne.
    • du quart du temps d'antenne.
  5. e. À la radio ou à la télévision, on entend moins les femmes :

    • dans les émissions grand public des chaînes.
    • à des moments stratégiques pour les chaînes.
    • lors d'événements nationaux suivis par les chaînes.
  6. f. Quelle est le but du site « Les Expertes » ?

    • Recruter des femmes pour travailler dans les médias.
    • Calculer le temps de parole des femmes dans les médias.
    • Mettre en relation des femmes compétentes et des médias.
  7. 2. Écoutez. Associez les données chiffrées à l'explication correspondante.

     Nombre d'heures de programmes de télévision analysées.Nombre d'heures de programmes de radio analysées.Date à laquelle on est remonté pour mener les analyses de temps de parole des femmes pour la radio.Date à laquelle on est remonté pour mener les analyses de temps de parole des femmes pour la télévision.Taux d'expression des femmes à la télévision.Taux d'expression des femmes à la radio.Horaires de forte audience à la télévision.Horaires de forte audience à la radio.
    1. 350 000 :
    2. 450 000 :
    3. 2001 :
    4. 2010 :
    5. Moins de 50 % :
    6. Moins d'un tiers :
    7. 19 h - 22 h :
    8. 6 h - 9 h :
 Transcription 

– Aujourd'hui, on est le 8 mars, et c'est la Journée internationale des droits des femmes. Aurore, on le sait, il reste encore des inégalités entre les hommes et les femmes. Et vous avez décidé de nous parler de temps de parole, c'est bien cela ?

– Oui, tout d'abord avec une application pour Smartphone qui s'appelle « Woman Interrupted », c'est-à-dire « femme interrompue ». Cette application, élaborée par une agence de pub brésilienne, a pour but de calculer le nombre de fois où une femme se fait couper la parole par un homme au cours d'une conversation. L'agence de pub explique qu'elle a eu l'idée de créer cette application à la suite du débat entre Donald Trump et Hilary Clinton durant la campagne présidentielle de 2016 aux États-Unis où Trump interrompait sans cesse son adversaire. Mais Hilary Clinton n'est pas la seule à se faire couper la parole par un homme, la porte-parole de l'association Osez le féminisme a calculé que dans une réunion où il y avait 20 % d'hommes et 80 % de femmes, eh bien les hommes intervenaient plus souvent et plus longtemps…

– Et comment ça marche cette application ?

– Alors, d'abord, quand vous venez d'installer l'appli, on vous demande d'effectuer des tests de reconnaissance vocale pour que l'application s'habitue à votre voix. Et ensuite, une fois l'application lancée, c'est le microphone situé sur le téléphone qui se charge d'analyser les conversations quotidiennes sans que vous n'ayez rien à faire. La femme est représentée par une ligne rose, et l'homme par une ligne bleue, merci pour les données genrées ! Et là, les statistiques apparaissent et elles sont aussi centralisées sur un serveur mondial, anonymement, pour être disponibles en ligne pour quiconque voudrait en savoir plus sur le sujet. De quoi permettre une prise de conscience collective, car le but de cette application, c'est vraiment de faire bouger les choses en publiant ces données.

– Et vous vouliez aussi nous parler d'une étude qui vient de paraître sur le temps de parole des femmes dans les médias.

– Oui, alors là aussi, la conclusion est sans appel : les femmes parlent beaucoup moins que les hommes à la télévision et à la radio. Ce déséquilibre a été mesuré par une intelligence artificielle, à partir du plus gros volume de données jamais analysé au monde : 450 000 heures de programmes radio et 350 000 heures de programmes télé, remontant jusqu'à 2001 pour la radio et 2010 pour la télévision. Et quelle que soit la chaîne de télévision, le taux d'expression des femmes est inférieur à 50 %. Et évidemment, ce sont sur les chaînes de sport qu'on entend le moins souvent les femmes. À la radio, c'est encore pire : elles n'ont droit qu'à un tiers du temps de parole. Autre observation frappante : sur les plages horaires à forte audience, c'est-à-dire entre 6 et 9 heures à la radio et 19 heures et 22 heures à la télévision, le taux d'expression des femmes baisse invariablement. Bon, pour finir sur une note positive, cette inégalité tend un peu à se réduire au fil des ans, mais très lentement. Et pour information, il existe un site internet, Les Expertes, qui propose un annuaire de toutes les femmes expertes dans toutes sortes de domaines prêtes à répondre aux sollicitations des médias. Donc plus d'excuses pour les programmateurs des émissions : ils ne pourront plus dire qu'il est difficile de trouver des intervenantes femmes !